Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 novembre 2012 2 13 /11 /novembre /2012 07:02

Comme nous l'avons déjà évoqué, les Sénons sont arrivés avec les Celtes entre le VIIe et le Ve siècle avant J-C. Dans le cas présent, un certain nombre d'entre eux vont aller s'établir sur des terres déjà habitées au confluent du ru de Vallan et de l'Yonne, L’existence d'Auxerre dans la haute antiquité est réelle, mais aucune preuve archéologique ne peut l'attester. Elles sont très sûrement présentes, mais enfouies sous les habitations actuelles.

La cité d'Auxerre tire son nom d'une ville celtique ou sénone nommée Autricus. Son nom est attesté par une inscription trouvée dans des fouilles au XIXe siècle. Le mont Autric, aujourd'hui la place de l’arquebuse, est probablement à l'origine du nom. Avec l'invasion romaine, elle prendra le nom d'Autessiodurum ou Autosidurum (a).


(a) orthographe rencontrée dans les écrits d'Ammien-Marcellin. et par l'auteur de l'itinéraire d'Antonin.

 

 

DSC02970

  Photo de l'auteur, avec l'autorisation du Musée d'Auxerre

 

En 27 avant notre ère, Auguste intègre le Sénonais dans la Gaule Celtique appelée aussi Gaule Lyonnaise avec Agedincum pour capitale de la civitas senonum dans laquelle Autricus trouve naturellement sa place comme ville étape entre Sens et Avallon.

Durant les deux premiers siècles, la « Pax romana » apporte paix et prospérité à la cité. Entre 40 et 50, la voie Agrippa, qui relie Lyon à Boulogne-sur-Mer, passe par Autessiodurum et participe à son développement. En plus de la voie d'eau, Auxerre peut compter sur une route rapide nécessaire pour les échanges commerciaux des produits agricoles, viticoles et artisanaux. Les archéologues ont mis au jour non loin de là, à Escolives-Sainte-Camille, un bas-relief du IIe siècle illustré de grappes de raisins. C'est la plus ancienne trace de vignoble dans la région d’Auxerre.

 

Vendangeur ailé déposant son raisin dans un panier d'osie

Photo de l'auteur

 

Vers 258, Pèlerin, citoyen romain de noble famille, vient évangéliser l’Auxerrois.


A partir de la fin du IIIe siècle, les menaces d'invasions se précisent. Dès le début des années 270, la ville est pillée et incendiée. L'empereur Valérien ordonnera que toutes les cités devaient se retrancher derrière des murs de fortification. Comme à Sens, toutes les merveilleuses réalisations romaines seront démontées pour participer à l'élévation de la muraille. Au nord du site primitif sera donc édifié une enceinte d'un peu plus de 4 000 mètres de périmètre flanquée d'une dizaine de tours. A certains endroits, l'épaisseur du mur mesurait jusqu'à 3,40 mètres.

Plus tard au IVe siècle viendra s'ajouter le castrum, enclos fortifié d'environ 1 100 mètres comprenant le palais comtal, et aujourd'hui la cathédrale et la rue de l'horloge.

 

Auxerre Castrum

Document Wikipédia

 

L’emplacement des tours est connu. Celle de Saint-Pancrace, à l’angle sud-est, existe toujours. Le reste de la tour d’Orbandelle a été démoli au début du XIXe siècle.

 

AUXERRE - Vestiges d'enceinte gallo-romaine-copie-1 

 

Dès 297, le vicus commence à se développer stimulé par la nouvelle organisation administrative de Dioclétien. Érigé en chef-lieu de circonscription, Auxerre va se séparer définitivement du Sénonais administratif, pour devenir chef-lieu de civitas sous l’autorité d’un comite (a). La ville et l'Auxerrois continueront néanmoins à dépendre de l’archevêché de Sens.

(a) racine latine : cum = avec, nom commun : comes, comiitis = compagnon, personne de la suite. C'était un haut fonctionnaire impérial. Ce mot sera à l'origine du Comte.

 

Ouvrages consultés

Cartulaire général de l'Yonne, sous la direction de Maximilien QUANTIN, deuxième volume,  Perriquet et Rouillé imprimeur à Auxerre, MDCCCLX.

 

LEBLANC DAVEAU Émile, Recherches historiques et statistiques sur Auxerre, ses monuments et ses environs, Imp.Gallot, 1871

 

 

Repost 0
Published by agendicum - dans AUXERRE
commenter cet article

Présentation

  • : Sens et le Sénonais antique et médiéval
  • Sens et le Sénonais antique et médiéval
  • : Histoire et Archéologie antique et médiévale d'un territoire immense constitué par les départements de l'Yonne, de la Seine-et-Marne, et d'une partie du Loiret et de l'Aube. Sa capitale s'est appelée successivement Agedincum, Senones, puis SENS.
  • Contact

Rechercher

Archives